<body TEXT="#EEE8AA" LINK="#FFFFE0" VLINK="#FFFF60" ALINK="#FFFF70" bgcolor="#4169E1"> <div align="center"><span style="color: Red;">IMPORTANT : Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher cette page correctement.</span></div><div align="center"><span style="color: Red;">Vous ne pourrez donc pas profiter des mises en valeurs de cette pr&eacute;sentation.</span></div> <div align="right"><a href="../index.html" title="Raccourci vers la page d'acceuil.">Page d'acceuil</a>.</div> </body>
Le récit de nos vacances :

Page 58/68

Nous repartîmes en quête d'un lieu de couchage à 18H45. Vers 19H15, papa alla prendre des renseignements dans un camping ***. Il revint à la voiture nous disant que la dame qui l'avait accueilli avait un physique ingrat mais, avant tout, que les deux places qu'elle lui avait montré ne l'avait pas convaincu.
Le camping suivant étonna papa car l'accueil était fermé depuis 19H.
- Non mais, ils n'aiment pas les campeurs eux ?
En arrivant au troisième, nous vîmes une belle piscine à l'entrée à gauche de l'accueil, mais une nouvelle déception nous attendait. C'était fermé depuis 19H également.
Cela s'annonçait mal.
Papa chercha un hôtel pas cher et à 21H30 nous nous garâmes sur le parking. Nous allions dormir à l'hôtel IBIS !
Hé bien non. La réception était fermée depuis 20H30.
La guigne nous poursuivait.
Papa repris la route en direction de la mer et s'arrêta, la faim le tenaillant, sur le parking d'une salle des fêtes. Nous y mangeâmes à la lumière d'un lampadaire.

Joël BRUNET

Sommaire | < Page 57 | Page 58 | Page 59 >