<body TEXT="#EEE8AA" LINK="#FFFFE0" VLINK="#FFFF60" ALINK="#FFFF70" bgcolor="#4169E1"> <div align="center"><span style="color: Red;">IMPORTANT : Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher cette page correctement.</span></div><div align="center"><span style="color: Red;">Vous ne pourrez donc pas profiter des mises en valeurs de cette pr&eacute;sentation.</span></div> <div align="right"><a href="../index.html" title="Raccourci vers la page d'acceuil.">Page d'acceuil</a>.</div> </body>
Le récit de nos vacances :

Page 65/68

Papa envoya Alix faire ces besoins dans des fourrés, à l'abri des regards indiscrets. Quelques dizaines de mètres plus loin, nous décidâmes de faire demi-tour, à la fois pour Rémy et aussi pour qu'Alix puisse aller s'essuyer les fesses correctement dans les W.C. à la Turque qui se trouvent en bas du sentier.

      

Papa avait pris les coordonnées de deux endroits où nous pourrions passer la nuit. Finalement il en choisi un pour que nous fassions l'expérience d'un mode de camping différent de ceux que nous avions eu jusqu'à présent. 

Nous avons déjà testé les campings (municipal, **, ***, et ****), la voiture la nuit dernière. Il nous manquait le camping à la ferme et en chambre d'hôte (chez l'habitant quoi).
Le trajet nous fît quitter la route Napoléon et traverser "les gorges de la Méouge".
Papa était aux anges car la route suivait la montagne et parfois elle était si étroite que les voitures étaient obligées de rouler au pas pour se croiser.

Joël BRUNET

Sommaire | < Page 64 | Page 65 | Page 66 >