<body TEXT="#EEE8AA" LINK="#FFFFE0" VLINK="#FFFF60" ALINK="#FFFF70" bgcolor="#4169E1"> <div align="center"><span style="color: Red;">IMPORTANT : Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher cette page correctement.</span></div><div align="center"><span style="color: Red;">Vous ne pourrez donc pas profiter des mises en valeurs de cette pr&eacute;sentation.</span></div> <div align="right"><a href="../index.html" title="Raccourci vers la page d'acceuil.">Page d'acceuil</a>.</div> </body>
Le récit de nos vacances :

Jour 8/12

Samedi noir

  

Nous sommes dans le sud de la France et les vacances concernent tous le monde. L'autoroute du soleil est très fréquentée, encore plus le week-end. Nous l'avons appris à nos dépends.
Dès notre départ, à 11H00, la circulation allait au ralenti. Une seule route pour partir de l'endroit ou nous nous trouvions, ça coince un peu forcement.

Les bouchons commencèrent aux abords du Cap d'Agde et se poursuivirent sur l'A9 que papa décida de prendre, pensant que cela irait plus vite, à tord.

À 13H30, il s'arrêta sur une aire de repos. Il était si épuisé et stressé qu'il mangea, sans attendre personne, tout ce qui lui tombait sous la main, le méchant.

Un premier péage, 4,60 Euros, puis un second, 1,20 Euros et nous arrivâmes à Montpellier.  
Le GPS nous guidait de rues en boulevards pour nous faire traverser cette grande ville qui pose apparemment souvent des problèmes aux usagers de la route.


Quand papa pensait en avoir fini avec ce point noir pour se diriger ensuite en direction de Nîmes, une erreur de sortie dans un rond-point que le GPS n'avait pas sur sa carte, nous faisait revenir sur nos pas nous faisant perdre une bonne demi-heure, en plus des deux précédentes du matin, et rallongeant notre parcours de 15 kilomètres.

Papa était vraiment énervé, arrachant même à un moment la carte que Léa tenait entre ces mains.

En passant à Vauvert, nous ,ous arrêtâmes à un Carrefour Market pour y faire le plein d'essence, 40,00 Euros tout ronds et quelques courses pour un montant de 24,21 Euros.  

Notre destination finale, Martigues. De là, le GPS nous indiqua la route jusqu'au camping le plus proche, à St Mitre, un ** avec une piscine que nous n'essayerons même pas et des rangées de bambous en guise de séparation pour les allées.


Depuis le milieu de l'après-midi, le chant des cigales nous accompagnait. Cela fait bizarre quand on a l'habitude de n'entendre que quelques grillons.
Camping ** "Félix de la Bastide" : 35,55 Euros la nuit.

  

Au souper, papa fît encore des coquillettes. Il remplit la casserole d'eau jusqu'à la moitié et attendit que l'eau monte jusqu'à ébullition, ensuite il versa les pâtes.
Quand ça ne cuit pas trop longtemps, c'est délicieux les pâtes.

Nous avons fini de tout installer pour dormir à la lueur de la lumière que le voisin a bien voulu laisser allumée, sinon on aurait fait cela à tâtons.

Joël BRUNET

Sommaire | < Jour 7 | Jour 8 | Jour 9 >