<body TEXT="#EEE8AA" LINK="#FFFFE0" VLINK="#FFFF60" ALINK="#FFFF70" bgcolor="#4169E1"> <div align="center"><span style="color: Red;">IMPORTANT : Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher cette page correctement.</span></div><div align="center"><span style="color: Red;">Vous ne pourrez donc pas profiter des mises en valeurs de cette pr&eacute;sentation.</span></div> <div align="right"><a href="../index.html" title="Raccourci vers la page d'acceuil.">Page d'acceuil</a>.</div> </body>
Le récit de nos vacances :

Page 24/68

Ça court vite le feu !
Papa et Alix se sont vite levés, car ils étaient tous les deux les plus près du réchaud. Papa réussit à éteindre les flammes à grands coups de pieds alors que le voisin arrivait avec un bidon d'eau.

Nous avons tous eu très peur, surtout pour les toiles de tente car les flammes étaient arrivées en dessous du auvent de l'igloo de pépé.
Il y a eu plus de peur que de mal.

La cuisson repris et la nuit tomba. Papa attendait que l'eau boue mais jamais cela n'arriva. Au bout de vingt minutes, on décida d'arrêter le feu et de servir car on avait tous les crocs.

Bilan : les saucisses cocktail étaient parfaites et les coquillettes trop cuites !

Le lit, sur lequel Rémy dormait, se déchira de partout et papa décida de le remplacer par une superposition de tapis de sol pour simuler un matelas. Il proposa de régler le sort de la personne qui dormira dessus par un "Pierre, Feuille, Ciseaux" mais Alix se dévoua directement et mit fin au débat.

Joël BRUNET

Sommaire | < Page 23 | Page 24 | Page 25 >