<body TEXT="#EEE8AA" LINK="#FFFFE0" VLINK="#FFFF60" ALINK="#FFFF70" bgcolor="#4169E1"> <div align="center"><span style="color: Red;">IMPORTANT : Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher cette page correctement.</span></div><div align="center"><span style="color: Red;">Vous ne pourrez donc pas profiter des mises en valeurs de cette pr&eacute;sentation.</span></div> <div align="right"><a href="../index.html" title="Raccourci vers la page d'acceuil.">Page d'acceuil</a>.</div> </body>
Le récit de nos vacances :

Page 27/68

Nous avons repris la route, direction Bordeaux. Là, on a été obligé de prendre les grand axes routiers, la nationale 10 puis la rocade. Ça allait vite mais papa ne dépassait pas les 90 kilomètres/Heure pour économiser l'essence. C'était les vacances, pas besoin de courir.
Un fois Bordeaux derrière nous, nous nous sommes arrêté dans une station de service pour nous hydrater et profiter de la fraicheur à l'intérieur du magasin. Papa acheta une carte de France à 3,60 Euros et demanda s'ils avaient des brumisateurs. La réponse de la caissière fût négative.

C'était donc reparti pour des kilomètres avant d'arriver à destination.
Aux alentours de "La Teste de Buch", la circulation se mît à ralentir, puis à s'arrêter à l'entrée du parking donnant sur les fameuses dunes du pilat. On les a vu, elle étaient plus hautes que les arbres et les gens qui étaient au sommet nous paraissaient être des fourmis, vu de la route.

Joël BRUNET

Sommaire | < Page 26 | Page 27 | Page 28 >