<body TEXT="#EEE8AA" LINK="#FFFFE0" VLINK="#FFFF60" ALINK="#FFFF70" bgcolor="#4169E1"> <div align="center"><span style="color: Red;">IMPORTANT : Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher cette page correctement.</span></div><div align="center"><span style="color: Red;">Vous ne pourrez donc pas profiter des mises en valeurs de cette pr&eacute;sentation.</span></div> <div align="right"><a href="../index.html" title="Raccourci vers la page d'acceuil.">Page d'acceuil</a>.</div> </body>
Le récit de nos vacances :

Page 39/68

Rémy eu en charge le tapis de sol tout neuf, Alix eu une table basse et Léa le sac avec les provisions. Papa n'oublia pas son appareil photo.
Nous entamâmes l'ascension des escaliers pavés de gros cailloux tout lisse sur lesquels nous risquâmes de nous fouler une cheville plus d'une fois. 
Nous pénétrions dans une forteresse datant du moyen-âge et qui attire une quantité de touristes telle que cela étonna papa. Il ne pensait pas, en voyant tout cela de l'extérieur, qu'autant de monde pouvait se balader dans les petites ruelles ou chaque maison avaient été transformées en boutique ou en restaurant. On se serai cru de nouveau au "Puy du Fou".

     

Nous mangeâmes à 14H30, en bas d'une impasse, loin des autres touristes qui faisaient demi-tour en voyant les grandes portes en bois qui bouchaient le passage et aux pieds desquelles nous nous étions installé. 

Notre visite repris à 15H00 en direction des remparts extérieurs. Un spectacle de chevalerie est donné plusieurs fois par jours mais il était 15H05 quand nous arrivâmes au guichet pour la séance qui avait débuté cinq minutes plus tôt.

   

Joël BRUNET

Sommaire | < Page 38 | Page 39 | Page 40 >