<body TEXT="#EEE8AA" LINK="#FFFFE0" VLINK="#FFFF60" ALINK="#FFFF70" bgcolor="#4169E1"> <div align="center"><span style="color: Red;">IMPORTANT : Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher cette page correctement.</span></div><div align="center"><span style="color: Red;">Vous ne pourrez donc pas profiter des mises en valeurs de cette pr&eacute;sentation.</span></div> <div align="right"><a href="../index.html" title="Raccourci vers la page d'acceuil.">Page d'acceuil</a>.</div> </body>
Le récit de nos vacances :

Page 41/68

Léa fut obligée de le prendre par le bras et de le trainer de force pour qu'il avance. Rémy commençait à se plaindre qu'il avait mal aux pieds et Alix avait envie d'aller aux toilettes.

Au fur et à mesure que les kilomètres passaient, les montagnes qui nous entouraient étaient de moins en moins impressionnantes. Sur les sommets, des éoliennes nous faisaient penser à un champ de marguerites, tellement il y en avait. Il faut dire que le vent souffle fort dans la région.

      

Un bout d'autoroute obligatoire et gratuite pour traverser Narbonne; puis une départementale sinueuse descendant vers la mer, nous emmenaient vers Narbonne-Plage. Papa nous dit :
- Les enfants, après l'océan et la montagne, je vous offre la Méditerranée !

Nous nous arrêtâmes au camping municipal *** "La Falaise", il nous en coûta 30,40 Euros pour une nuit. 

 

Joël BRUNET

Sommaire | < Page 40 | Page 41 | Page 42 >